COVID-19 : la chance au secours des décideurs